Baie-du-Tombeau: agressée en pleine rue, elle se réfugie dans un autobus

Elle en a marre. Tina (nom modifié), victime de violence domestique, s'est enfuie de la maison de son mari le dimanche 1er mars. Le compagnon de la jeune femme, 32 ans, l'a suivie à moto jusqu'à Baie du Tombeau, où il l'a agressée avec son casque de moto. Cependant, la jeune femme a réussi à s'enfuir et s'est réfugiée dans un bus. Le compagnon est en fait recherché par la police.

Cela fait 5 ans que Tina vit en concubinage: "Li touzour violan, mai mo ti kwar li pou sanze", a expliqué la jeune femme. Elle reçoit tous les jours des coups de son compagnon de 35 ans. La raison principale est "li fim sintetik". À chaque fois, elle quitte sa maison à Roche Bois pour se réfugier chez un parent. "Plizir fwa monn informe lapolis ek kit lakaz, mai li resi retruv mwa pou prezant exkiz. Alor mo retourn ar li ek panse li pou sanze", a-t-elle expliqué.

Mais la situation n'a pas évolué. "Semenn dernier, linn tap mwa lor mo lipie avek enn sab. Li ti mem ligot mwa ek ranferm mwa dan lakaz", a ajouté Tina.

Elle a précisé qu'elle ne pouvait pas marcher correctement après l'agression. "Monn oblize res de trwa zour dan lakaz", a-t-elle déclaré.

Le dimanche 1er mars, elle s'est sentie mieux et Tina est sortie de la maison. "Monn fer sanblan pe al laboutik mai monn al Baie du Tombeau pou get mo bann zanfan ki sorti enn lot union. Monn dimann larzan avek mo enn pros pou depann mwa. Mai mo compagnon inn konner monn sover ek linn swiv mwa lor motosiklet."

Cependant, elle a rencontré ses enfants avec succès pendant un petit moment. Mais à son retour, elle a croisé son compagnon en chemin. Cette dernière lui a demandé de monter sur sa moto mais elle l'a catégoriquement refusé. "Linn pran enn rwayar linn bat mwa. Linn tap mwa kout elmet, monn bizin sover. Monn rant kot mo fami, monn bizin pass par laport deryer. Linn vinn rod mwa," raconte la femme. Au bout d'un moment, elle est revenue et a vu son concubin qui l'attendait toujours. "Linn rod tap mwa ankor. Ti ena enn bis pe al Port Louis, monn galoupe ek rant dan bis la", a-t-elle expliqué.

Malgré cela, le compagnon n'a cessé de la suivre. "Linn kontinie swiv bis la ziska la plas imigrasion. Monn profite pou sover", a ajouté Tina. Elle est allée chez un parent et ensemble, ils sont allés à l'hôpital de Pamplemousses pour des soins médicaux. Après avoir reçu le traitement nécessaire, elle a été hospitalisée. "Linn dir mwa li ti balafre so premie fam ek li kont tayad mo lekor antie. Mo nepli kapav", a-t-elle admis. La police de Baie du Tombeau a été alertée de l'affaire.