Calebasses: une femme arrêtée avec de la drogue en face d’une école

Mary Joyce Stéphanie Colas, âgée de 28 ans, a été arrêtée le jeudi 13 février 2020, à Calebasses, en face d’une école primaire. Cette habitante de Poste-de-Flacq avait en sa possession plusieurs doses d’héroïne dont la valeur marchande est estimée à Rs 19 950.

Les opérations dans le cadre de la lutte antidrogue se multiplient. Celle menée par des éléments de la Special Supporting Unit et de la Special Anti Robbery Squad le jeudi 13 février 2020 a été couronnée de succès. Elle a permis l’arrestation d’une femme de 28 ans qui avait en sa possession 1,33 gramme d’héroïne estimé à Rs 19 950. Mary Joyce Stéphanie Colas a été maintenue en détention en attente de sa comparution devant la justice.

C’est sur la base de renseignements glanés sur le terrain que les officiers ont eu vent que des transactions de drogue avaient lieu dans la région de Calebasses. Vers 12 h 50, une équipe du sergent Mohabut, sous la responsabilité du chef inspecteur Seewoo, s’est rendue à l’endroit concerné, c’est-à-dire aux abords d’une école primaire. Une opération de surveillance a été enclenchée.

Au bout de quelques minutes, les policiers ont été interpellés par la présence d’une femme à l’allure suspecte qui flânait en face de l’établissement scolaire. Approchée par une policière accompagnée d’un collègue, Mary Joyce Stéphanie Colas a été informée qu’elle devait se soumettre à une fouille. Exercice auquel elle a consenti.

La policière a alors constaté que l’habitante de Poste-de-Flacq avait quelque chose attaché à la paume de la main droite par du ruban adhésif noir. En enlevant le scotch, les officiers ont découvert un sachet contenant une substance soupçonnée d’être de la drogue ainsi que de petites doses tout le long du ruban. Tout l’attirail a été saisi comme pièces à conviction.

Interrogée sur les preuves recueillies en sa présence, Mary Joyce Stéphanie Colas est passée aux aveux. « Ladrog brown sa madam », a-t-elle dit à la policière. Mais la suspecte a affirmé que ces doses étaient destinées à sa propre consommation : « Mo finn aste sa pou mo fime. »

Arrêtée, la jeune femme a été transportée au poste de police de Pamplemousses. Après son interrogatoire, elle a été conduite en cellule policière, en attendant sa comparution en cour. L’habitante de Poste-de-Flacq fera l’objet d’une accusation provisoire de « possession of dangerous drug for the purpose of distribution ». Une enquête est en cours.

Source: Defimedia.info