Corée du Sud: la sanction pour non-respect de la quarantaine est de quatre mois de prison

Une condamnation à quatre mois de prison pour avoir enfreint les règles de quarantaine des coronavirus a été infligé à un homme de 27 ans en Corée du Sud .

C’est la première condamnation de ce type dans le pays. L'homme ,dont le nom de famille est Kim- qui n'a été identifié que par son nom de famille, Kim, avait été invité à s'isoler chez lui pendant une période de temps déterminée après sa sortie d'un hôpital au nord de Séoul. C'est lorsqu'il a été surpris en train de quitter sa maison deux jours avant la fin de sa quatorzaine qu'il a été arrêté pour violation de la loi sur la prévention et le contrôle des maladies infectieuses.

Le pays se montre très sévère contre les contrevenants à la quarantaine après qu’une flambée dans des boîtes de nuit du district de Séoul s'est soldée par l'apparition de grappes sporadiques d’infections à travers le pays.

Plus de 30 000 personnes sont actuellement en situation d'isolement à travers le pays, dont la plupart sont venues de l'étranger. Ceux qui violent les règles de quarantaine doivent désormais porter des bracelets électroniques afin que leurs mouvements soient vérifiables à tout moment. Il y a actuellement 17 personnes portant ces appareils.

Read more...

Les responsables de la santé craignent que de nouveaux pics des taux d'infection puissent empêcher certaines écoles de rouvrir, alors que plus de 2,4 millions d'élèves devraient rentrer dans leurs classes demain dans le cadre d'un retour progressif à l'école.

Read more...

Read more...