Coronavirus: avant de mourir, une maman dit adieu à ses enfants par talkie-walkie

Elle avait 42 ans. Son cas s’est subitement dégradé et elle n’a pas pu embrasser ses enfants une dernière fois avant de partir. Derrière une vitre, ils lui ont dit adieu par talkie-walkie. La famille de Sundee Rutter.

Sundee Rutter n’a pas eu une vie facile. En 2012, la mort de son mari la laissait seule avec six enfants à charge. Mais cette Américaine de Marysville, dans l’État de Washington, avançait malgré tout. Et puis, ce fut le tour d’un cancer du sein. Au moment de l’apparition du coronavirus, elle était en rémission depuis un an.

Le 3 mars, avec son fils Elijah Ross-Rutter, elle se rend à l’hôpital Providence, là où le premier cas de Covid-19 américain a été pris en charge. À l’époque, il n’y a que 27 cas diagnostiqués dans l’État de Washington, au nord-ouest des États-Unis. Sundee Rutter est testée, mais les médecins la renvoient chez elle. Sundee pense alors avoir attrapé une simple grippe. Sauf que quatre jours plus tard, elle retourne à l’hôpital. Cette fois-ci, les médecins décident de la garder en observation pour la nuit. Le lendemain, le résultat tombe : Sundee Rutter est positive au Covid-19.

Elle commence alors à échanger des SMS avec ses enfants. Mais, rapidement, elle ne répond plus que par quelques émojis : son état empire. Le 16 mars, l’hôpital appelle les enfants : ils doivent venir au chevet de leur mère, dont la maladie s’est aggravée brusquement. Le plus vieux des enfants, Tyree, n’a que 24 ans. Avec ses frères et soeurs, ils n’ont pas le droit d’entrer dans la pièce où leur mère est confinée. Alors ils échangent quelques mots par talkie-walkie interposé, puis se saluent un dernière fois à travers la vitre. L’après-midi, Sundee Rutter est morte.

125 000 cas positifs dans le payshttps://t.co/qe69YYffcO— Yahoo Actualités (@YahooActuFR) March 29, 2020

L’histoire a ému l’Amérique et entraîner une grande vague de soutien pour cette fratrie d’orphelins. Près de 300 000 dollars ont été récoltés pour leur venir en aide. Mais cela ne remplacera pas leur mère, amoureuse de musique et toujours prête à mettre l’intérêt de ses enfants avant les siens. Ce seront d’ailleurs les derniers mots d’Elijah Ross-Rutter, qui avait accompagné sa mère à l’hôpital la première fois, 13 jours avant son décès : “C’était une super-maman, vous savez ?”

Le 3 mars, l’État de Washington ne comptait que 27 cas de Covid-19. Le 28 mars, les chiffres officiels étaient de 4 896 cas, pour 195 décès.

Read more...