Dans un salon de massage à Trou aux Biches: "Zot inn fer plis ki massage ar mwa"

Un réunionnais n'oubliera pas la mésaventure qu'il a subie lors de ses vacances à l'île Maurice la semaine dernière. Paul, 39 ans, était accompagné de sa famille, sa femme et ses deux enfants, lors de leurs vacances à Grand Baie.

Selon notre victime, c'est la cinquième fois qu'il vient sur notre île. Mais c'est la première fois qu'il vient avec toute sa famille. Ils sont arrivés dans un hôtel situé à Grand Baie lundi dernier et sont revenus à La Réunion vendredi dernier, après avoir passé un bon moment pour la Saint Valentin.

Cependant, après avoir déjeuné avec sa famille, Paul a décidé d'aller se faire masser dans un salon de massage à Trou aux Biches. "J'ai invité tous les membres de ma famille pour le massage, mais mes enfants ont refusé et leur mère aussi. J'ai donc préféré y aller seule. J'ai demandé des informations sur un bon salon de massage à un prix abordable. Le chauffeur de taxi m'a déposé à un à Trou aux Biches. Une fois sur place, j'ai demandé à la réceptionniste un massage complet du corps."

Notre interlocuteur a déclaré qu'une des femmes présentes là-bas l'a accompagné dans une pièce légèrement sombre où il lui a été demandé de se déshabiller complètement. Il s'est ensuite allongé sur la table de massage où deux femmes ont commencé à le masser. Il a confirmé avoir payé environ 100 euros ce jour-là.

"Après 30 minutes de massage, une des filles m'a demandé si je voulais quelque chose de spécial. Je n'aurais jamais imaginé qu'elle me solliciterait pour du sexe. Elles m'ont rappelé que j'avais payé pour un massage à 4 mains et spécial. Je ne savais pas que 'spécial' était destiné pour le sexe. J'étais en état de choc et je n'ai pas pu leur répondre. J'ai juste hoché la tête et ils ont tous les deux commencé à me sucer. L'un d'eux m'a alors demandé si je payais 100 euros de surplus, ça me rendrait fou. J'ai dit non car je n'étais pas prêt à le faire et je n'ai pas pu tromper ma femme. J'ai préféré partir de là."

Notre victime, Paul, nous a dit qu'il n'a pas signalé l'affaire à la police locale parce que sa famille aurait pu penser le contraire. Cependant, il a fait le choix de nous rapporter l'affaire et de demander conseil. Il veut savoir si c'est quelque chose de normal ou de légal ici à Maurice. Parce que tout ce qu'il voulait, c'était un bon massage complet du corps avant d'atterrir à La Réunion.