Entre Rs 40 000 et Rs 50 000 pour les frais de la quarantaine: le tourisme à genoux

La réouverture partielle des frontières se fera le 1eroctobre 2020, comme annoncé. Donc, tous ceux qui souhaitent venir au pays, Mauriciens comme étrangers, devront débourser une somme de Rs 40 000 à Rs 50 000 pour les frais de quarantaine. Une décision qui est loin de faire l’unanimité…

Cette mesure concerne les Mauriciens et les étrangers, qu’ils soient des touristes ou détenteurs d’un ‘Residential Permit’ ou d’un ‘Occupational Permit’. En d’autres mots, les frais de la quarantaine retombent entièrement sur la personne qui veut venir à Maurice. Ce seront des hôtels qui seront convertis en centres de quarantaine. Ils devront ainsi passer 14 jours à l’hôtel après le test de dépistage du covid-19.

Cette annonce avait été faite par le ‘porte-parole’ du gouvernement, le Dr Zouberr Joomaye face à la presse vendredi.

Or, cela n’est pas vu d’un bon œil par plusieurs personnes concernées du secteur touristique. Ces dernières estiment que cela découragera les touristes à venir au pays, car ces derniers doivent s’acquitter de leur billet d’avion et de leur réservation d’hôtel avant d’entrer au pays. Maintenant, ils auront à casquer Rs 50 000 additionnelles…

Nous sommes entrés en contact avec ‘Lisa Tour Operator’. Le directeur nous indique que ce sera seulement la compagnie aérienne et l’hôtel qui bénéficieront de cette décision. Par contre, pour les ‘Tour Operators’, ce sera difficile pour eux de faire face. Car déjà, dit-il, on doit attendre la troisième et dernière phase de la réouverture des frontières, soit l’ouverture générale des frontières, pour que tous les opérateurs puissent fonctionner normalement.« Pour nous, ce n’est pas profitable du tout cette décision », martèle le responsable.

D’ailleurs, avance notre interlocuteur, la situation devient encore plus difficile avec les demandes de remboursements par les clients, par rapport à l’annulation des vols suite à la pandémie du covid-19.

D’autre part, avec toutes les dettes qu’il a ont accumulées, notre interlocuteur tente de joindre les deux bouts, pour que la compagnie puisse continuer à exister avec la situation actuelle.

« Notre clientèle est basée plus principalement à la Réunion et ces touristes viennent pour peu de jours soit pour 5, 7 ou même 9 nuits. Il est donc impensable qu’ils voudront passer 14 jours en quarantaine. C’est pour ça qu’on doit attendre la grande réouverture des frontières ». Il se ronge toujours le sang pour savoir comment la situation sera plus loin.

Selon d’autres agences de voyages, plusieurs réservations ont été par ailleurs annulées suite à cette annonce. Ils se disent eux aussi dans le flou depuis qu’ils en ont pris connaissance. Selon une agence de voyage qui a voulu garder l’anonymat, son marché principal est l’Europe.« Pour nous, avec les jours qui passent, la situation s’empire, surtout que notre marché principal est l’Europe. Comme on le sait, les touristes ne viennent pas pour beaucoup de jours dans le pays, donc comment imposer 14 jours de quarantaine sur ces personnes? », s’interroge-t-il.

Read more...

Read more...