Fausse déclaration à Grand Baie: une femme trahie par les images d'une caméra CCTV

Une femme de 45 ans, une résidente d'Upper Vale, s'est rendue au commissariat de Grand Baie le jeudi 30 juillet, vers 9 heures, pour porter plainte pour avoir été victime de vol avec violence. Sauf que la caméra de surveillance CCTV a montré le contraire.

Vers 9 heures le jeudi 3 juillet, une femme de 45 ans résidant à Vale, s'est rendue au poste de police de Grand Baie. Dans sa plainte, la femme a expliqué que vers 7 heures du matin, elle s'était rendue à un guichet automatique pour retirer de l'argent. «Monn tir Rs1200», a-t-elle déclaré aux policiers. Elle a souligné qu'elle était partie après le retrait.

Elle a poursuivi en déclarant qu'à son arrivée près d'un commerce de la région, elle avait été approchée par un inconnu qui l'avait forcée à lui donner l'argent, qu'elle venait de sortir du guichet automatique. La victime a ajouté que l'homme l'a menacée de ne pas crier sinon il lui ferait du mal. Une fois qu'il a obtenu l'argent de la femme, il s'est échappé de la scène. Cependant, la femme a déclaré qu'elle serait en mesure de reconnaître le suspect. Selon elle, le suspect est mince, environ 1m60. Après avoir porté plainte, la femme est partie.

Read more...

Concernant l'enquête, les policiers ont demandé à visionner les images des caméras Safe City. Mais il semblait que les images n'avaient pas été enregistrées. Ainsi, les agents ont examiné les images d'une autre caméra de surveillance dans un magasin près du guichet automatique. Ils ont pu visionner les images qui ont révélé le contraire de ce que la femme a dit. En fait, les images montrent que la femme a rencontré l'homme et lui a donné l'argent personnellement. Il n'y a pas eu d'infraction comme l'a mentionné la femme dans sa plainte à la police.

Après avoir rassemblé toutes les preuves contre la femme, les policiers sont allés la rechercher. Mais la femme a disparu. De victime, elle est maintenant accusée d'avoir truqué une plainte à la police. Elle sera provisoirement accusée de faux et malveillant pour dénonciation.

Read more...

Read more...