Incitation à la haine raciale: deuxième plainte contre Kaushik Jadunundun

À peine aura-t-il été libéré sous caution, hier, qu'une deuxième plainte aura été logée contre Kaushik Jadunundun, membre du conseil d’administration de l'Information and Communication Technologies Authority (Icta). Cette fois, c’est le député du Parti Travailliste, Ehsan Juman, qui s’en remet au Central Criminal Investigation Department (CCID), en ce lundi 20 avril.

Le député rouge dit être en possession d’une vidéo où, selon lui, Kaushik Jadunundun l’accuserait d’incitation à la haine raciale. Cette même vidéo est à l’origine de la première plainte contre Kaushik Jadunundun, faite par le photographe, Jameel Peerally.

Le membre du conseil d’administration de l’Icta avait été arrêté sous l'article 46 (h) de la 'Breach of ICTA Act' dans la soirée du samedi 18 avril. Il lui est reproché d'avoir humilié l'activiste Jameel Peerally par des propos diffamatoires. Kaushik Jadunundun, qui habite la capitale, avait, dans une vidéo, reproché à Jameel Peerally ses « agissements » sur la toile. Ce qui lui avait valu son arrestation, samedi, avant qu'il ne soit libéré sous caution, hier.

Contacté, Dick Ng Sui Wa, Chairman de l’Icta, affirme, de son côté, qu’il faudra attendre la fin du confinement pour prendre une décision sur le cas de Kaushik Jadunundun. Dick Ng Sui Wa n’a pas souhaité se prononcer davantage sur cette affaire.

Read more...