L'ami de son père condamné pour sodomie: "Monn sipliy li pu areter mai linn kontinier"

Il était sous l'influence de l'alcool lorsque l'homme a décidé de sodomiser le fils de son ami. Ramsookhee Jaddoo, 57 ans et habitant de Grand Bois, a été condamné à 4 ans de prison au tribunal intermédiaire, à Port Louis.

Il a été jugé coupable pour avoir sodomisé un enfant de 10 ans. Dans sa déclaration au tribunal, ce dernier a déclaré que le suspect continuait de l'agresser sexuellement même après avoir demandé pitié de lui.

Au départ, Ramsookhee Jaddoo a plaidé non coupable de sodomie sur un enfant mineur. Il était accusé d'avoir sodomisé le fils de son ami, qui habite à quelques pas de chez lui. L'acte a été commis au domicile de la victime le 2 décembre 2014. À ce moment-là, l'enfant n'en avait que 10.

La sentence a été prononcée par le magistrat Kevin Moorghen au tribunal intermédiaire. Ramsookhee Jaddoo a été condamné à quatre ans de prison pour cet acte. Le magistrat a fait savoir que le statut de pénétration a été établi. Il s'est concentré sur le témoignage de l'enfant qui a été examiné par un médecin de la police à la suite de l'incident. Bien qu'il n'y ait pas eu de saignement après la sodomie, le magistrat a mis l'accent sur le fait que la blessure causée à l'enfant était fraîche et cohérente avec une pénétration anale fraîche.

De plus, l'enfant a donné son témoignage d'une manière honnête et véridique. Lors du témoignage de ce dernier devant le tribunal, l'enfant était conscient que ses parents acceptaient de l'argent de l'accusé pour radier l'affaire devant le tribunal. Cependant, il a déclaré qu'il était contre cela car il voulait que justice soit faite et que Ramsookhee Jaddoo paie pour son acte.

D'autre part, le magistrat a déclaré qu'il avait noté le fait que l'enfant avait demandé plusieurs fois pitié à Ramsookhee Jaddoo pour qu'il ne lui fasse pas de mal. Mais en vain. Dans sa déclaration à la police, Ramsookhee Jaddoo a admis avoir attiré l'enfant chez lui en prétextant que le père de ce dernier était présent. Tout cela après avoir vu l'enfant venir de la boutique du coin. Il a également déclaré qu'il était sous l'emprise de l'alcool et qu'il voulait sodomiser l'enfant. Cependant, il a nié toute pénétration faite à l'enfant, mais il a forcé à embrasser le garçon mineur et à câliner son pénis contre l'anus de l'enfant.

Read more...

Read more...