Me Rama Valayden écrit une lettre au DPP pour faire appel du verdict d'Iqbal Toofany

Depuis le 3 août, date de l'aquittement de trois policiers impliquée dans l'affaire Toofany, l'affaire d'allégation de décès après des brutalités policières continue de faire la une des journaux. Le dernier point sur cette affaire remonte au vendredi 14 août, lorsque Me Rama Valayden a adressé une lettre aux directeurs des poursuites publiques pour faire appel du verdict du tribunal sur l'affaire.

Les proches de la victime, les travailleurs sociaux et les parlementaires ont manifesté leur consternation après le jugement.

D'une part, la veuve d'Iqbal Toofany, ses trois enfants ainsi que son père Yousouf Toofany ont multiplié leurs démarches pour convaincre le DPP de faire appel puisque la date limite est le lundi 24 août. En attendant, dans une correspondance au parquet, Me Rama Valayden qui représente la famille Toofany a sollicité le DPP pour qu'il considère cette injustice comme corrigée. "Pou lafami Iqbal Toofany. Mersi pou casseroles pou fer apel zizman akoz lafami Toofany estime ki lazistis pann rande dan sa ka la. De plis, enn apel kapav rann lazistis lafami."

Read more...

Sollicité pour un commentaire, Me Rama Valayden a expliqué que la famille Toofany est convaincue que leur dernier espoir reste dans la décision du DPP. Rama Valayden représente la famille Toofany dans un processus devant la Cour suprême que la veuve d'Iqbal Toofany a intenté contre l'État pour réclamer des dommages et intérêts. Le dossier sera écouté le 15 septembre.

"Mo swete fer enn renion avek prokirer zeneral pou diskite ek trouv enn solision extra zidisier pou sa lafami la, parey kouma mo ti fer pou lafami Ramlagun ek Kaya. Mo panse ki vev Iqbal Toofany, so trwa zanfan ek so bann lafami inn byen soufer pandan 5 an. Ek meyer solision se trouv enn antant 'hors cour' pou ki pena bann eprev ankor pli divan. "

Read more...

Read more...