Meurtre à Bel Air: les caméras de surveillance ne fonctionnaient pas au moment du meurtre

Les policiers chargés de l'enquête entourant le meurtre de Heeramanjee Jugurnauth espéraient pouvoir visionner les caméras de surveillance sur les lieux. Malheureusement, les caméras CCTV sont toutes hors service.

Huit personnes ont déjà été interrogés, dont le propriétaire de la quincaillerie qui a confirmé l'adresse de la victime. L'enquête de la Major Crime Investigation Team (MCIT) et la Criminal Investigation Division (CID) de Bel-Air devra déterminer si ce drame est survenu suite à un vol qui aurait mal tourné ou un règlement de compte.

Rappelons que le rapport d'autopsie du Dr Sudesh Kumar Gungadin a établit que Nilma Jugurnauth est morte après avoir été frappée au cou.

Read more...

Après avoir interrogés trois personnes, soit deux habitants de Poste-de-Flacq, âgés de 29 et 42 ans, ainsi qu’un jeune homme de 22 ans, «under warning» samedi, les enquêteurs sont toujours à la recherche d’un premier suspect. Après qu'un fouille de leur domicile ait eu lieu et que leur alibi ait été vérifié, les trois suspects ont été autorisés à rentrer chez eux.

Il est à noter que cinq autres personnes ont été questionnées par les hommes de l’inspecteur Motee durant l'après-midi du vendredi 15 mai. Parmi ceux-là figurent un superviseur travaillant à proximité de la quincaillerie et un employé. De plus, un proche de la défunte, ainsi qu’un chauffeur âgé de 49 ans ont été eux aussi sollicités pour cette enquête.

Ces personnes ont été autorisées à rentrer chez elles, de même qu’une femme âgée de 29 ans.

L’enquête continue sous la houlette de l’assistant commissaire de police (ACP) Mannaram et l’assistant surintendant de police (ASP) Babajee.

Read more...