Meurtre à Trèfles: Antish (17 ans) avoue son crime

Le dénommée Antish R., âgé de 17 ans, a expliqué comme il avait tué l’oncle de sa petite amie, Edward Bernard Lajeune (46 ans).

L'individu a expliqué aux enquêteurs qu’il voulait prendre sa revanche après que la victime l'ait giflé en public, dans la journée mardi à Trèfles. Cela a eu lieu lors d'une dispute qui a nécessité l'intervention de badauds pour que la situation ne dégénère pas. Antish dit avoir été humilié à plusieurs reprises par le quadragénaire: « Li zour mwa sak fwa ek li dir mwa aret frekant so nies », a-t-il à la CID de la Western Division. Cet incident a été pour l'adolescent la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

Connaissant les habitude d'Edward Lajeune, divorcé et père de deux enfants, âgés de 5 et 11 ans, le jeune assassin s’est équipé d’un « kouto sinwa » et d’une barre de fer. Il s'est rendu chez sa future victime, sachant que l'homme était seul chez lui à ce moment-là. C'est au premier étage de sa maison que se trouvait Edward Lajeune et c'est là que le jeune homme a commencé à le frapper à la tête avec la barre de fer. Pour achever le quadragénaire, Antish explique qu'il lui aurait assené plusieurs coups de couteau à l’abdomen avant de l'étrangler. L'adolescent poursuivit son récit morbide en expliquant à l’équipe du surintendant Bansoodeb qu'il a ensuite traîné le corps de sa victime, qui ne respirait plus, jusqu'à la salle de bains.

Read more...

Selon ses dires, c'est à ce moment-là qu'il comptait découper le corps avec son couteau pour ensuite le jeter dans le bois afin que des animaux dévorent les morceaux. C'est l'arrivée inopinée d'un collègue d'Edward Lajeune qui l'aurait empêcher de mettre ce plan à exécution. En entendant celui-ci appeller d'en-bas, l'adolescent serait alors monté sur le toit pour attendre que le collègue du défunt quitte les lieux. « Monn al fim enn sigaret lor lakaz », a expliqué le jeune homme. Cependant, le collègue est entré dans la maison et horrifié par cette scène macabre, il a immédiatement appelé la police de Stanley.

Read more...

Des voisins ont racontés l’incident qui s’était déroulé plus tôt entre l’adolescent et la victime aux éléments du Scene of Crime Office (SOCO) et de la CID de la région. C'est pendant que les policiers étaient affairés à l’intérieur de la maison qu'un homme leur a signalé la présence de l'assassin sur le toit. Soulignons qu'Antish n'a aucunement opposé de résistance à son arrestation et il a été conduit au bureau de la CID de Rose-Hill, où son père l’a ensuite rejoint. Sur les lieux, la police a saisi un couteau maculé de sang qui a été envoyée pour analyses au Forensic Science Laboratory.

Suite à sa déclaration, le jeune homme a été placé en détention au centre de Petite-Rivière. Il a été inculpé sous une charge provisoire de meurtre mercredi et est actuellement maintenu en détention préventive, la police ayant fait obstacle à sa libération provisoire. Une reconstitution des faits sera entrepris à une date ultérieure. Notons que le rapport d’autopsie indique qu’Edward Lajeune est décédé « étouffé » par son sang après avoir eu une hémorragie résultant de ses blessures à la tête.

Read more...