Meurtre d’Unrowtee Callikan: "Sahil ena problem la drogue"

Unrowtee Callikan, passée à tabac par son fils Sahil le 7 janvier 2020 pour une histoire d’argent, est décédée aux soins intensifs dans la nuit du mercredi 5 février. L’autopsie pratiquée le lendemain par le médecin légiste de la police indique que l’habitante de Flacq de 55 ans a succombé à un œdème cérébral dû à des coups et des blessures.

«Dès que ma sœur recevait son salaire mensuel de l’usine dans laquelle elle travaillait, son fils lui prenait tout son argent. » Propos de Toolsee Bissessur dont la sœur Unrowtee Callikan est décédée aux soins intensifs de l’hôpital du Nord, où elle se trouvait depuis pratiquement un mois.

S’épanchant sur les ondes de Radio Plus le jeudi 6 février, Toolsee Bissessur a laissé entendre que sa sœur avait souvent des problèmes avec son fils Sahil, 25 ans, surtout depuis que ce dernier est tombé dans l’enfer de la drogue. « Cela faisait quelque temps que je savais que mon neveu avait des problèmes de drogue.

C’est un garçon qui n’adresse la parole à personne », a expliqué l’oncle du jeune homme.

Le fils, qui se trouve en détention policière depuis le 15 janvier, faisait l’objet d’une accusation provisoire d’agression. Il a de nouveau été traduit devant le tribunal de Flacq. Il est désormais provisoirement accusé de meurtre. La police ayant objecté à sa remise en liberté conditionnelle, le jeune homme a été reconduit en cellule.

C’est la fille d’Unrowtee Callikan qui avait dit aux policiers que cette dernière avait été agressée par Sahil à leur domicile à Isodore Rose, Flacq, le mardi 7 janvier. Elle a raconté qu’elle se trouvait en compagnie de sa mère dans la cuisine quand son frère avait fait irruption, réclamant de l’argent. La quinquagénaire aurait refusé de lui en donner. C’est là que le jeune homme l’aurait agressée.

Grièvement blessée, Unrowtee Callikan avait été transportée à l’hôpital du Nord où elle avait été admise.

Mais elle s’était enfuie de l’établissement hospitalier. Trois jours plus tard, son état de santé s’était aggravé. Le personnel du Samu l’avait aussitôt conduite à l’hôpital. Un mois plus tard, soit dans la nuit du mercredi 5 février, elle a poussé son dernier soupir.

Source: Defimedia.info