Pointe-aux-Sables: plusieurs familles dans la détresse après la démolition des maisonnettes

Cela semble sortir d'une scène cauchemardesque et pourtant c'est bien la réalité dans sa cruauté. Des feuilles de tôle couvrant le sol, des abris de fortune complètement écrasés. C'est ce décor funestre qu'on pouvait contempler ce vendredi matin à Pointe-aux-Sables après la démolition des maisonnettes érigées par les squatters sur les lieux.

La police était fortement mobilisé pour mener à ''bien'' cette opération. Un «bulldozer» étaità pied d'oeuvre pour remplir sa sombre besogne (raser les maisonnettes inhabitées). Face à la situation, certains squatters ont décidé de démolir eux-mêmes leurs abris de fortune. Des policiers ont été aperçus en train d'aider les familles à retirer leurs effets personnels de leurs abris.

Read more...

La question clé est de savoir où les 57 familles de squatters iront après les démolitions. «Nou pena lot option nou pou oblizer dormi la mem», déplore un jeune homme. Comme lui, plusieurs autres squatters sont dans la détresse en cette période de couvre-feu sanitaire dû au nouveau coronavirus.

Soulignons que les quelque 57 familles avaient été sommées de vider les lieux vendredi dernier. Elles avaient obtenu un délai de 48 heures pour le faire, mais l'ordre d'éviction avait été temporairement suspendu lundi après-midi. Finalement, l'opération de démolition a débuté ce vendredi.

Read more...