Pointe-aux-Sables: un délai a été accordé aux squatteurs

C'est un développement conséquent dans le cadre de l’affaire opposant les squatteurs de Pointe-aux-Sables à l'État et au ministère du Logement et des Terres en ce mardi 2 juin. Trente jours a été accordé à ces habitants pour pouvoir s'en aller avant la démolition de leurs maisons.

«Ce délai aurait dû être appliqué dans le sillage de l'affaire des habitants de Cité Tôle mais on se bat à présent pour qu'ils aient le même droit», souligne Me Adrien Duval qui représente les intérêts des squatteurs.

Read more...

Pour rappel, deux maisons n’ont pas encore été rasées à Cité Tôle.

Read more...