Priyanka Ramdahen, lauréate: «Mo aide mo bann parents occupe mo frere handicaper»

Priyanka Ramdahen est la première des six lauréates de Dr Maurice Curé SSS à faire son entrée dans l’enceinte du collège à Vacoas. Son père, Prem Ramdahen, ajoute que sa fille a révisé dans des conditions difficiles. « Mo tifi inn apran dan ban kondisyon difisil. Mon fils aîné est handicapé.

L’atmosphère est différente à la maison. Mo garson li pa tro kompran et li fer tapaz. Mo tifi pa gayn plass trankil pou apran. Nou fer li sorti pou capave laisse li apran. Mais elle a quand même fait des efforts même s’il n’y a pas de tranquillité à la maison. Cela me rend doublement fier », confie-t-il.

Nirmal, 22 ans, souffre de « Cerebral Palsy », une infirmité motrice d’origine cérébrale, depuis sa naissance. « Mon fils souffre d’un handicap physique et mental. Il est comme un bébé et dépend entièrement de nous », indique Prem Ramdahen qui est Principal Health & Safety Officer au ministère de la Fonction publique. Son épouse, Pratima Ramdahen, est Higher Health Records Clerk au ministère de la Santé.

« J’aide mes parents à m’occuper de mon frère handicapé. Chaque fois que je rentrais de l’école ou des leçons, j’allais lui faire un coucou et lui offrir des gâteaux », confie Priyanka. « Mon papa me déposait aux leçons à 19 heures à Beau-Bassin. Il m’attendait jusqu’à 22 heures pour rentrer », dit cette habitante de Sodnac, Quatre-Bornes. Elle indique que son frère n’a pas eu les mêmes opportunités, car il n’a pas pu s’adapter au système mis en place par certaines écoles. « Mes parents ont essayé de lui offrir une éducation. Il a changé plusieurs fois d'écoles. Mais il ne pouvait pas s’adapter au système traditionnel de ces écoles. Certaines écoles catégorisaient les élèves selon le degré de leur handicap. On le négligeait », conclut la lauréate.

Source: Defimedia.info

Read more...