Réouverture de l'affaire du meurtre de Michaela Harte: "Nou pa anvi reviv mem moman", a soutenu les acquittés

Le CCID rouvre l'affaire du meurtre de Michaela Harte. Mais l'espoir de trouver le véritable coupable du meurtre a un effet sur ceux qui ont été aquittés dans l'affaire.

John McAreavy and Michaela Harte en médaillon.

Une nouvelle équipe d'enquêteurs de la Direction centrale des enquêtes criminelles (CCID) sera prochainement appelée pour rouvrir l'affaire du meurtre de Michaela Harte, tuée le 10 janvier 2011 dans sa chambre de l'ancien hôtel Legends, situé à Grand Gaube. Elle est venue à l'île Maurice pour sa lune de miel avec John McAreavy. Cette affaire a choqué tout le pays après l'acquittement d'Avinash Treebhowon et de Sandeep Moonea.

Dernièrement, John McAreavy est devenu déçu après la joint-venture entre Maurice et le club de football deLiverpool. Il a tweeté qu'il avait un grand respect pour le club, mais la joint-venture du club avec Maurice l'a rendu malade.

Le CCID, sous la supervision du commissaire adjoint de police Heman Jangi, travaille sur une équipe qui enquêtera sur l'affaire du meurtre. Ils devront commencer l'enquête depuis le début dans la volonté de trouver la vérité derrière cette affaire. De plus, Me Dick Ng Sui Wah, qui représente John McAreavy et les proches de la victime, fait pression pour que l'enquête avance.

Acquittés après 18 mois, Avinash Treebhowon et Sandeep Moonea ont tous deux traversé des moments difficiles. Chacun d'eux a retrouvé sa vie normale. Cela n'a pas été facile pour eux. Les parents d'Avinash Treebhowon ont confié avoir traversé une période difficile et ne pas vouloir le même scénario après l'ouverture de l'affaire du meurtre. "Mo pa anvi reviv sa kosmar la", a déclaré la mère d'Avinash Treebhowon. Ancien employé de l'hôtel, Avinash a dû se relever après son passage en garde à vue. «Nou zanfan inn byen soufer. Nou osi pandan li ti ferme», ajouta sa mère.

D'autre part, Sandeep Moonea espère que la réouverture de l'affaire du meurtre sera un moment pour la police pour prouver sa capacité. "Li bon pe reouver case la. Li enn lokazion pou lapolis fer case la byen sann kou la. Sa inn fer nou boukou ditor. Aster pou re koz lor sa ka la ek sa pa pou fasil pou nou. Kan lapolis ti aret mwa, mo ti fek marye gagn 30 zour », dit-il.

Read more...