Station de police de Phoenix: un policier tente de se tuer avec son pistolet

Il a été sauvé juste à temps vers 16 heures le dimanche 1er mars. Un policier a surpris son collègue avec son pistolet de service prêt à se suicider.

Cependant, l'intervention rapide de ce dernier a sauvé la vie de la victime, qui était visiblement en état de dépression à ce moment. Le policier a secouru son collègue juste à temps et a immédiatement tenté de le raisonner. Il a également appelé ses autres collègues présents au poste de police. Ils ont tous fait de leur mieux pour convaincre la victime de ne pas se suicider.

Ce dernier était en larmes et vomissait. Il a ensuite été contraint de s'asseoir sur une chaise dans la cour du poste de police peu de temps après.

Ils ont ensuite transporté la victime à l'hôpital Brown Séquard de Beau Bassin pour des soins médicaux.

Son pistolet était chargé de 5 balles. Selon le témoin, la victime avait déjà retiré son pistolet de sa fourreau et était prête à tirer sur la détente avec sa main droite, tandis que sa tête était inclinée vers le sol.

Selon une source, des policiers du dernier quart de travail se sont approchés de lui pour l'aider. Ils lui ont parlé de la valeur de la vie et ont essayé de surmonter ses problèmes. C'est ainsi que ses collègues l'ont convaincu et l'ont désarmé à ce moment précis.

Une fois désarmé, le policier dépressif a été transféré dans la salle d'accusation du poste de police.

Ses collègues ont ensuite récupéré les clés du coffre-fort, utilisé pour garder les armes et les munitions. La victime leur a donné les clés, le pistolet et les munitions sans aucune résistance.

Des éléments de l'unité de soutien divisionnaire ont été appelés sur place et ils ont transporté le policier suicidaire à l'hôpital Victoria de Candos. Après examens et tests, les médecins l'ont transféré à l'hôpital psychiatrique de Brown Séquard.