Triple infanticide à Saint Pierre: un père de famille condamné à 9 ans de prison

Cette affaire a fait vibrer tout le pays en novembre 2006. Un père de famille, Jaganaden Veeraswamy, 43 ans, a mis le feu à sa maison de Saint-Pierre, causant la mort de trois de ses cinq enfants. Plus de 13 ans après, il a été condamné à 9 ans de prison le mercredi 12 août devant le tribunal intermédiaire. Il justifie ses actes en évoquant la pauvreté et l'ivresse.

Jaganaden Veerasawmy, 43 ans.

"Naryen pa kapav explike ou zistifie enn akt inpitwayab, mem povte ek ivress ...", a déclaré la magistrate Darshana Gayan ce mercredi 12 août, lors de l'annonce de son verdict. Elle a soutenu qu'en dépit du soin et de la protection de ses enfants, Jaganaden Veeraswany a intentionnellement mis leur vie en danger, trois de ses cinq enfants ayant perdu la vie dans l'incendie. Et c'est horrible, a affirmé le magistrat.

Ainsi, une peine d'emprisonnement est justifiée dans ce cas pour envoyer un signal fort à la société sur des actes aussi horribles impliquant des enfants mineurs. Le tribunal a également pris en considération le fait que la condamnation a été prononcée en 2020 pour un crime commis en 2006.

Read more...

Jaganaden Veerasawmy, un habitant de Circonstance, Saint Pierre, maçon en tant que profession, a plaidé non coupable de l'accusation de coups et blessures ayant causé la mort d'un humain sans intention de tuer. L'accusé était défendu par Me Drawnacharya Ortoo. La poursuite a été assurée par Me Pravin Harrah, premier procureur général.

Le maçon a été accusé d'avoir mis le feu à sa maison dans laquelle trois de ses cinq enfants ont péri. Le drame s'est produit le 16 novembre 2006 à Saint Pierre. Les victimes sont Jayen, 14 mois, et deux filles nommées Nundinee et Savishnee, âgées respectivement de 4 et 3 ans.

Read more...

Circonstances aggravantes

Le 24 juillet, le tribunal intermédiaire a prononcé un verdict de culpabilité à Jaganaden Veerasawmy. Le magistrat a exposé les circonstances aggravantes de l'affaire. Le père a délibérément mis le feu à la maison, où dormaient cinq de ses enfants vulnérables. Trois des cinq enfants ont péri dans l'incendie. Le tribunal a noté que l'accusé n'avait rien fait pour sauver la vie de ses enfants lors de l'incendie. De plus, il n'a pas cherché d'aide pour essayer de sauver les enfants des horribles flammes.

En revanche, le tribunal estime que les explications données par Jaganaden Veerasawmy ne tiennent pas. Ce dernier justifiait ses actes en évoquant la pauvreté et l'ivresse. Cependant, le tribunal a déclaré que ces raisons ne pouvaient justifier de tels actes impitoyables.

L'accusé était âgé de 28 ans au moment des faits. Cela signifie qu'il pouvait pleinement saisir la gravité et les conséquences de ses actes. Le tribunal a également noté le fait que Jaganaden Veerasawmy avait pleinement coopéré avec la police au cours de l'enquête. Il a finalement expliqué en détail les circonstances du drame dans ses quatre déclarations à la police. Il a sincèrement admis avoir regretté ses actes qui ont coûté la vie à ses trois enfants.

Read more...