Un autre bébé naît infecté

Un bébé est né infecté par la COVID-19, ont annoncé les autorités sanitaires russes ce dimanche. L'enfant est né dans un hôpital central de Beslan, en Ossétie du Nord d'une mère qui avait contracté la maladie.

« Une femme enceinte a été contaminée par le coronavirus, son bébé est né infecté », a déclaré un porte-parole du ministère de la Santé régional à l’agence de presse officielle russe TASS.

« Ils sont actuellement à la maison, leur état est satisfaisant », a-t-il précisé.

À lachaîne de télévision locale, le responsable de la maternité de l'établissement où est né l'enfant a indiqué que 17 femmes des 35 qui y sont hospitalisées sont infectées par la COVID-19.

Selon le plus récent bilan mondial, la Russie se situe au deuxième rang derrière les États-Unis pour le nombre d'infections avec 281 752 cas confirmés et 2 631 décès. Le nombre de décès est toutefois remis en doute par des critiques qui accusent le pays d'avoir sous-estimé le nombre de morts liés au nouveau coronavirus. Les autorités ont rejeté ces accusations en disant comptabiliser que les cas dont la cause première est le coronavirus et qui n'ont donc pas d'autres problèmes de santé ayant pu causer la mort.

Ce n'est pas la première fois qu'un bébé naît contaminé par la COVID-19. Les autorités sanitaires du Pérou ont déjà déclaré un cas semblable à la mi-avril. De plus, à ce moment, les autorités sanitaires avaient déclaré qu'il s'agissait du « deuxième cas » de ce type dans le monde, ce qui ferait donc aujourd'hui le troisième cas connu dans le monde.

Read more...