Un enfant de 9 ans atteint d'une forme proche de la maladie de Kawasaki est décédé

Alors que Santé publique France a révélé avoir dénombré 125 signalements de cas d'enfants touchés par une maladie inflammatoire aux symptômes proches d'une affection rare, la maladie de Kawasaki, les autorités ont révélé qu'un de ces enfants, âgé de 9 ans, a perdu la vie.

C'est le 15 mai que le médecin qui traitait le jeune enfant de 9 ans a confirmé que celui-ci était décédé à Marseille.

Selon le professeur Fabrice Michel, chef du service de réanimation pédiatrique de La Timone à Marseille, l'enfant serait décédé d'une "atteinte neurologique liée à un arrêt cardiaque", tandis que les experts ont confirmé avoir observé une "sérologie montrant qu'il avait été en contact" avec le nouveau coronavirus. L'enfant n'avait toutefois développé aucun symptôme de la COVID-19.

L'enfant a été hospitalisé pendant une semaine avant son décès et il avait eu besoin de soins particuliers après avoir souffert à la maison d'un "malaise grave avec un arrêt cardiaque".

L'agence sanitaire Santé publique Francea rapporté le décès d'un"garçon âgé de 9 ans, présentant une comorbidité neuro-développementale", tout en laissant entendre qu'une maladie inflammatoire ayant atteint son coeur pourrait être liée au nouveau coronavirus.

C'est en Île-de-France qu'on a observé plus de la moitié des cas et selon ce qu'ont rapporté les autorités, un tiers avait entre 5 et 9 ans, un peu plus d'un quart entre 10 et 14 ans et autant entre 1 et 4 ans.

Les symptômes qui sont à surveiller chez les enfants qui pourraient être atteints de la maladie de Kawasaki sont:une forte fièvre mal supportée, des douleurs abdominales et troubles digestifs, une éruption cutanée, une conjonctivite et la langue qui rougit, gonfle et prend un aspect de framboise.

Enfin, que les parents se consolent, car selonVéronique Hentgen, infectiologue, pédiatre au centre hospitalier de Versailles, il s'agit d'un phénomène qu'elle n'hésite pas à qualifier de "rarissime". Voici enfin ce qu'elle a expliqué en entrevue à LCI: "Il y a un lien épidémiologique entre la covid-19 et cette forme de maladie de Kawasaki, un syndrome qui peut naître avec un contact de covid-19 (...). Ces 125 cas sont arrivés trois semaines après le pic de l'épidémie en France et actuellement, on essaye de prouver que chez ces enfants, il y a vraiment eu une infection par la covid-19. On est en mesure de prouver que 70 d'entre eux ont été en contact avec la covid-19 (...) On essaye de comprendre comment le virus chez certains enfants peut déclencher cette forme de maladie particulière."

Read more...

Read more...