Un mari infidèle attrape le coronavirus en voyageant en Italie avec sa maîtresse

On dit qu'il n'existe aucun crime parfait et l'histoire que nous allons vous présenter le démontre assez bien. En effet, même quand on pense avoir tous les meilleurs alibis de son côté, il y a toujours une surprise qui risque de surgir!

Le New York Post rapporte donc qu'un mari infidèle du Royaume-Uni s'est fait prendre la main dans le sac, car il a contracté le coronavirus lors d’un voyage secret en Italie avec sa maîtresse.

Le patient anonyme, qui est âgé dans la fin de la trentaine et qui est décrit comme ayant "un emploi de haut vol", avait dit à sa femme qu’il était parti pour un voyage d’affaires au Royaume-Uni.

Mais lorsque l’homme est rentré chez lui, il a commencé à ressentir des symptômes de la punaise mortelle, et les tests ont confirmé qu’il était en fait infecté par la COVID-19.

Une source au courant de la situation a déclaré au journal The Sun: "Ce patient est le sujet de conversation préféré des responsables de la santé publique. [...] Son cas serait drôle si ce n’était pas si grave. L’homme a avoué [aux médecins] ce qu’il avait fait en Italie, et que sa femme n’en avait aucune idée."

L’homme devrait survivre à l’infection,"contrairement à sa relation extraconjugale", a déclaré la source.

La femme de l’homme s’est isolée dans la somptueuse maison du couple dans le nord de l’Angleterre.

La source rencontrée par The Sun poursuit en déclarant:"Il pensait qu’il avait l’alibi parfait pour mener à bien sa liaison, mais il n’avait pas pensé à la propagationdu coronavirus. Le patient était soulagé de rentrer chez lui avant que les vols ne soient annulés..."

Le patient a admis aux médecins que sa liaison est avec une femme, mais il a refusé de l’identifier.

L’Italie est aux prises avec la plus grande épidémie de coronavirus en dehors de l’Asie avec 31 506 cas au total et 2503 décès signalés mardi dernier.