Une New-Yorkaise de 101 ans arrive à combattre la COVID-19

Une New-Yorkaise qui a survécu à la pandémie de grippe espagnole et qui a même vaincu le cancer a remporté le combat qu'elle menait contre la COVID-19 à l’âge de 101 ans.

Angelina Friedman est la dernière centenaire à avoir battu le nouveau coronavirus, plus de 100 ans après la mort de sa mère en lui donnant naissance à bord d’un navire à passagers amenant des immigrants d’Italie à New York lors de la deuxième vague de la grippe espagnole en 1918.

Sa famille la salue comme étant une "surhumaine", et ce, en raison deson incroyable vie dans laquelle elle a surmonté la grippe espagnole, les fausses couches, le cancer, la septicémie et maintenant sa deuxième pandémie, la COVID-19.

Merola, la fille de Friedman a déclaré à Pix11: "Sa mère est morte en accouchant sur un navire, et elle a été prise en charge par ses deux sœurs, qui étaient également à bord."

Friedman et ses deux sœurs ont retrouvé leur père à Brooklyn, où elle a été élevée.

Elle a ensuite épousé Harold Friedman et les deux ont fondé une famille. Cependant, les deux ont contracté le cancer.

Merola a poursuivi en indiquant: "Elle et mon père avaient un cancer en même temps. Elle a survécu. Il n'a pas réussi à survivre. Tout le monde dans la famille a vécu jusqu’à au moins 95 ans, sauf un oncle. Ma mère est une survivante. Elle n’est pas humaine. Elle a de l’ADN surhumain."

À 101 ans, elle a survécu à son mari et à ses 10 frères et sœurs.

Feidman vit maintenant au North Westchester Restorative Therapy and nursing Center à Lake Mohegan, à New York.

Elle a été transportée à l’hôpital le 21 mars pour une intervention médicale mineure et c'est alors qu'elle a reçu un diagnostic positif à la COVID-19.

Elle y a passé une semaine avant de retourner à l’isolement dans sa maison de retraite. Le 20 avril, elle a finalement été testée négative pour le virus.

Merola dit que sa mère a souffert de fièvre, mais elle n’a jamais ressenti de symptômes respiratoires.

Merola n’a pas été en mesure de rendre visite à sa mère depuis février et elle a expliqué queFriedman est presque sourde et ils ne peuvent pas parler au téléphone.

La maison de soins infirmiers de Friedman a partagé une photo d'elle le 24 avril en écrivant: "Tous ensemble pour Angelina notre résidente de 101 ans qui a battu la COVID-19 - elle se porte bien!!!!!"

Les infirmières ont déclaré que Friedman se porte incroyablement bien depuis qu’elle a battu le virus.