[Vidéo] Une femme portée disparue depuis 2 ans est retrouvée vivante en pleine mer

Le sauvetage spectaculaire d'une femme colombienne qui était portée disparue depuis deux ans a fait l'objet d'une vidéo virale.

Lorsque Roland Visbal a retrouvé Angelica Gaitan, une femme de 46 ans qui était portée disparue depuis deux ans, celle-ci se trouvait en pleine mer, à 1,2 km de Puerto Colombia.

C'est Visbal et un ami nommé Gustavo qui ont aperçu la femme au loin, alors qu'au début, ils croyaient qu'il s'agissait d'un morceau de bois qui flottait. C'est lorsqu'elle a levé les mains pour signaler de l’aide que les deux hommes ont décidé de diriger leur embarcation vers celle-ci.

Alors que les deux héros s'approchaient de la femme, ceux-ci ont tenté de l'interpeller en lui parlant en anglais et en espagnol, mais Gaitan n'était pas en mesure de répondre puisqu’elle souffrait d’épuisement et d’hypothermie, après avoir été à la dérive pendant huit heures.

Le journal The Sun a rapporté que les premiers mots de la victime après avoir été secourus étaient: "Je suis né de nouveau. Dieu ne voulait pas que je meure."

Après que Gaitan ait été identifiée, les deux sauveteurs ont alors découvert safamille était sans nouvelle d'elle depuis deux ans et que tout le monde ignorait où elle se trouvait depuis tout ce temps.

Read more...

Plus tard, elle a déclaré à la radio de la MRC que cette situation avait été l’aboutissement de 20 années de violence conjugale qu’elle avait subies de la part de son partenaire: "L’abus a commencé lors de la première grossesse. Il m’a battu, il m’a violemment abusé. Au cours de ma deuxième grossesse, les mauvais traitements se sont poursuivis et je n’ai pas pu m’éloigner de lui parce que les filles étaient petites."

Bien que Gaitan ait signalé les incidents, la police n’a détenu l’agresseur que pendant 24 heures, puis il a pu retournerchez lui pour aussitôt recommencerà l’agresser.

C'est en septembre 2018 que le partenaire a violemment battu Gaitan et qu'il a tenté de la tuer. N’étant plus en mesure de supporter sa situation, la femme désemparée s’est enfuie et a fini par aller vivre à Barranquilla pendant six mois.

Gaitan a ensuite tenté de chercher de l’aide dans un refuge pour sans-abri, mais en vain, puis elle est tombée dans une profonde dépression: "Je ne voulais pas continuer ma vie".

La femme a alorspris un bus pour se rendre à la plage et a "décidé de sauter dans la mer".

La police enquête toujours sur les circonstances entourant la disparition et le sauvetage de Gaitan.

Enfin, les médias locaux ont localisé la fille de Gaitan, Alejandra Castiblanco, qui, avec sa sœur, recueille actuellement des fonds pour déménager Gaitan dans leur maison de Bogotá.

Read more...

Read more...